shopping-bag 0
Articles: 0
Sous-total: 0.00 $
Voir le panier Check-out

Single Blog Title

This is a single blog caption

Le Québec rafle presque tout !

Le Québec rafle presque tout !

Championnats canadiens

Montréal, 21 mai 2011 – La délégation québécoise n’est pas passée inaperçue lors de la première journée de compétitions des Championnats canadiens de judo. Des huit titres à l’enjeu, sept sont ont été remportés par un représentant de la Belle Province, samedi à Edmonton. En une journée, le Québec a totalisé une récolte de sept médailles d’or, quatre d’argent et cinq de bronze.

Chez les hommes, le Montréalais Frazer Will a dominé la catégorie des 60 kg, se méritant la médaille d’or. Antoine Bouchard, de Jonquière et le Bouchervillois Dominique Côté ont quant à eux raflé les médailles de bronze.

Pour ce qui est des moins de 66 kg, la victoire est allée à Michaël Fortin-Demers, de Longueuil. Étienne Briand, de Sept-Îles, est monté sur la deuxième marche du podium.

La délégation du Québec a également eu droit à un triplé chez les moins de 73 kg. En finale, le Montréalais Alexis Morin-Martel a eu le dessus sur son concitoyen Arthur Margelidon.

« C’est son premier titre de champion canadien. Ça n’a pas été facile pour lui, car il y avait beaucoup de bons athlètes dans cette catégorie aujourd’hui (samedi), mais il a réussi à gagner tous ses combats par ippon », a indiqué l’entraîneur de l’équipe du Québec Jean-François Marceau.

« Tout a bien roulé pour moi, c’est une très belle journée, alors je suis content », a raconté Morin-Martel, qui a vaincu son coéquipier au club Shidokan, Justin Fumiya Imagawa, en demi-finale. « Il m’avait déjà battu une fois, alors j’ai ramené l’équité, au bon moment! » s’est-il exclamé.

« J’ai misé sur ma force physique. C’est ce qui m’a fait gagner aujourd’hui », a-t-il poursuivi.

Éliminé par Morin-Martel en demi-finale, Imagawa, de Montréal, a mérité la médaille de bronze.

Amy Cotton en or, direction mondiaux pour Roberge

Du côté féminin, un duel important était à prévoir chez les moins de 78 kg. Catherine Roberge, de L’Ange Gardien, et Marylise Lévesque, de La Pocatière, luttaient toutes deux pour un seul laissez-passer disponible en vue des prochains Championnats du monde. La judoka qui obtiendrait le meilleur résultat aux Championnats canadiens repartirait avec le précieux billet.

Le hasard a fait rencontrer les deux athlètes en demi-finale où Roberge en est sortie victorieuse. « Ç’a été un combat très serré et ça s’est finalement terminé avec deux pénalités contre une », a expliqué Jean-François Marceau.

Roberge s’est ensuite inclinée en finale face à la Montréalaise Amy Cotton, qui a été couronnée championne canadienne

Chez les moins de 70 kg, la Bouchervilloise Marie-Eve de Villers Matte a réussi un parcours parfait qui l’a mené jusqu’à la médaille d’or. La championne canadienne junior en titre a remporté tous ses combats par ippon.

« Comme la première au Canada (Kelita Zupancic) n’était pas là, c’était l’occasion pour moi de remporter le titre. C’est mission accomplie », a raconté la judoka, qui est demeurée concentrée toute la journée. « J’ai été constante, alors c’est vraiment bien. J’ai aussi connu une excellente finale en réussissant une super projection, tout en contrôle. »

La Montréalaise Myriam Mazouz a ajouté une médaille à la récolte québécoise en montant sur la troisième marche du podium.

Finalement, Stéfanie Tremblay, de Montréal, et Catherine Beauchemin-Pinard, de Longueuil, ont respectivement raflé les médailles d’or et d’argent dans la catégorie des moins de 63 kg tandis que Sophie Vaillancourt, de Wotten, a été couronnée chez les plus de 78 kg.

Dominants, malgré quelques absents

Plusieurs des meilleurs judokas du pays manquaient toutefois à l’appel des Championnats canadiens. Si les Québécois Sergio Pessoa, Nicholas Tritton, Michal Popiel et Sasha Mehmedovic sont notamment restés en Europe en vue du Grand Prix de Moscou qui aura lieu le week-end prochain, cela a permis à d’autres athlètes québécois de les succéder sur la plus haute marche du podium. « Cela démontre la profondeur de notre équipe », a fait remarquer Marceau.

Sept autres médailles d’or seront remises, dimanche, à Edmonton. Chez les hommes, les judokas se feront la lutte dans les catégories -80 kg, -90 kg, -100 kg et +100 kg, tandis que du côté féminin, les catégories à l’honneur seront les -48 kg, -52 kg et -57 kg.

Parmi les athlètes en action, il faudra surveiller Guillaume Perrault et Kalem Kachur chez les moins de 81 kg. À l’instar du duel Roberge/Lévesque de samedi, l’athlète qui sera le mieux classé des deux obtiendra son laissez-passer pour les mondiaux.

Rédigé par Sportcom pour Judo Québec

Information : 514 990-0966 / 514 252-3040

 

Laisser un commentaire