shopping-bag 0
Articles: 0
Sous-total: 0.00 $
Voir le panier Check-out

Single Blog Title

This is a single blog caption

Excellente journée pour Valois-Fortier

Renseignements tirés de l’article rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Excellente journée pour Valois-Fortier

Montréal, 19 juin 2011 – Chez les hommes, Antoine Valois-Fortier, 39e au monde , a tenu tête à des adversaires de taille chez les moins de 81 kg. Le Québécois s’est illustré en terminant au cinquième rang au Grand Chelem de judo disputé à Rio de Janeiro.

Détenteur d’un laissez-passer au premier tour, le judoka de 21 ans s’est défait de l’Argentin Emmanuel Lucenti, 17e au monde en deuxième ronde.  Il a ensuite fait face, en huitième de finale, au Japonais Masahiro Takamatsu, 12e au monde.

Valois-Fortier a su surprendre son adversaire en marquant un Ippon, ce qui lui a permis de se tailler une place en quart de finale. « C’est le Ippon de la journée » a fait remarquer l’entraîneur national Nicolas Gill. « Le Japonais est médaille de bronze aux derniers Championnats du monde », a-t-il rappelé.

Le beau parcours de Valois-Fortier a cependant connu sa fin en quart de finale. Le Québécois a été éliminé par Ippon aux mains du Russe Ivan Nifontov, troisième au monde.

Le Québécois Kalem Kachur évoluait aussi dans la catégorie des moins 81 kg. Il a toutefois connu moins de succès que son compatriote, subissant la défaite à son premier combat contre le deuxième judoka au monde, Leandro Guilheiro.

Kelita Zupancic a ravi la médaille de bronze. L’athlète évoluant chez les moins de 70 kg a profité de son séjour au Brésil pour monter sur le podium pour la première fois de sa carrière dans un Grand Chelem. Marylise Lévesque (-78 kg) c’est aussi distinguée, terminant cinquième dans sa catégorie.

Exemptée du premier tour chez les moins de 70 kg, Kelita Zupancic, 15e sur l’échiquier mondial, a défait par Ippon son adversaire de deuxième ronde, la Brésilienne Nadia Merli, 93e au monde.

En quart de finale, l’Ontarienne s’est ensuite débarrassée de l’Italienne Erica Barbieri, 16e au classement mondial, grâce à un Yuko. « C’est une très bonne athlète, mais je m’étais déjà battue contre elle avant, alors je savais quoi faire. Je suis parvenue à bien contrôler le combat, ce qui m’a permis de l’emporter », a commenté Zupancic.

Le parcours de la judoka de 21 ans s’est cependant arrêté en demi-finale. Faisant face à la septième judoka au monde, la Japonaise Yoriko Kunihara, la Canadienne a pu marquer un Yuko, mais cela n’a pas été suffisant. Son adversaire lui a infligé un Waza-ari afin d’obtenir son billet pour la finale. « Le combat allait vraiment bien, mais j’ai joué un peu de malchance. Malheureusement, ce sont des choses qui arrivent et ce n’est pas allé de mon côté aujourd’hui », a-t-elle avoué.

« Je suis déçue, car je suis passée près de l’emporter, mais je suis tout de même satisfaite de mon tournoi en général. C’est mon premier podium dans un Grand Chelem, alors c’est un bel accomplissement. »

Kunihara est finalement montée sur la première marche du podium après avoir défait la Colombienne Yuri Alvear en grande finale. La Brésilienne Maria Portela a quant à elle mérité la deuxième médaille de bronze.

Toujours dimanche, Marylise Lévesque et Amy Cotton étaient pour leur part toutes les deux en compétition chez les moins de 78 kg.

Lévesque, 24e judoka au monde, a perdu par Ippon son combat de quart de finale contre la Brésilienne Mayra Aguiar, classée au sixième rang de la fédération internationale, ce qui a permis à la Québécoise de terminer cinquième.

De son côté, Cotton, 19e au monde, a été éliminée en de huitième de finale. La Cubaine Yalennis Castillo, 22e, a vaincu l’athlète du Québec en marquant deux Waza-ari.

Laisser un commentaire