shopping-bag 0
Articles: 0
Sous-total: 0.00 $
Voir le panier Check-out

Single Blog Title

This is a single blog caption

La montée d’Antoine Valois-Fortier

Athlète Sportcom de la semaine du 20 juin 2011

Montréal, 23 juin 2012 (Sportcom) – Dimanche dernier, à Rio de Janeiro, le judoka Antoine Valois-Fortier a réalisé son premier top-5 en Grand Chelem. Et pas de n’importe quelle façon. Chez les moins de 81 kg, le Québécois, présentement 35e au monde, a été brillant face à ses adversaires, tous mieux classés que lui. Il aura fallu le troisième au monde, le Russe Ivan Nifontov, pour stopper sa progression en quart de finale. Pour cette belle réussite, Antoine Valois-Fortier est nommé Athlète Sportcom de la semaine du 20 juin 2011.

Après avoir vaincu l’Argentin Emmanuel Lucenti, 17e au monde, Valois-Fortier a fait ippon au Japonais Masahiro Takamatsu, 12e au monde et médaillé de bronze des derniers Championnats du monde.

« Le Japonais est un adversaire de taille. La victoire contre l’Argentin est aussi importante pour moi puisqu’il m’a battu plus d’une fois cette année. Je suis vraiment content d’avoir réussi ce top-5. Ça démontre bien la progression que j’ai faite cette année. »

À 21 ans, Antoine Valois-Fortier complète sa première année en Coupe du monde. Après avoir épaté tout le monde avec ses performances chez les juniors, la progression du judoka a été brusquement interrompue par une hernie discale, qui l’a tenu à l’écart des tatamis pendant un an.

« À un certain moment, il était même question que je ne refasse plus de judo. Quand j’ai effectué mon retour et que j’ai commencé l’année en Coupe du monde, mon état d’esprit n’était plus le même. J’étais juste heureux de faire du judo et je ne mettais plus de pression inutile. »

Cette attitude l’a bien servi sur le circuit mondial en cette année d’apprentissage. À sa première présence aux Championnats panaméricains, Valois-Fortier a remporté une médaille de bronze. Il a aussi empoché deux médailles en Coupe du monde au cours des derniers mois. « Il n’y a plus de comparaisons possibles entre le judoka que j’étais en début de saison et celui que je suis aujourd’hui. J’ai participé à une vingtaine de compétitions cette année et j’ai beaucoup progressé. Mes résultats s’améliorent et je suis aussi beaucoup plus constant. Je crois que Nicolas (Gill) et moi sommes sur la bonne voie. »

Nicolas Gill, entraîneur de l’équipe nationale, parle de son protégé en des termes élogieux. « On voit sa progression à chaque tournoi. La qualité de ses combats est toujours meilleure. Sa progression est rapide, mais on s’y attendait. Les attentes à son égard étaient assez élevées. On le voit venir depuis plusieurs années et on connaît son potentiel. »

Selon Gill, deux choses manquent à Antoine Valois-Fortier pour qu’il atteigne son plein potentiel : l’expérience et la masse musculaire. Si l’expérience viendra d’elle-même au fil des compétitions, il en va autrement du reste.

« Antoine a un physique particulier. Il est très longiligne, ce qui embête souvent ses adversaires. D’autant plus que les judokas de sa taille sont rarement aussi forts que lui techniquement. Par contre, il est très léger. Il lui manque un peu de masse pour être plus à l’aise contre les judokas de sa catégorie. Malheureusement, il ne prend pas de poids très facilement. »

Le développement d’Antoine Valois-Fortier sera donc à suivre au cours des prochaines années. Bien qu’il soit en voie d’assurer sa qualification olympique pour 2012, Gill considère les Jeux de Londres comme une étape de son apprentissage. « Je ne serais pas surpris par contre de le voir s’approcher des meilleurs d’ici 2016. »

Même s’il rêve de se battre un jour pour une médaille lors d’un grand rendez-vous international, le judoka garde la tête froide et les pieds sur terre. « Pour l’instant, je n’ai pas d’objectifs clairs et précis. Je poursuis mon apprentissage et j’amasse tous les points possibles pour assurer ma présence aux Olympiques… Mais j’aimerais quand même bien refaire un autre top-5 prochainement. »

En attendant de participer à ses premiers Championnats du monde en août, à Paris, Antoine Valois-Fortier reprendra les combats en fin de semaine à la Coupe du monde de São Paulo, au Brésil.

Rédigé par Sportcom

Laisser un commentaire