shopping-bag 0
Articles: 0
Sous-total: 0.00 $
Voir le panier Check-out

Single Blog Title

This is a single blog caption

Donald Ferland à Londres 2012

Entrevue avec Donald Ferland, arbitre sélectionné pour les Jeux olympiques 2012

Monsieur Ferland, quel parcours avez-vous fait pour être sélectionné en tant qu’arbitre aux Jeux olympiques de Londres ?

Depuis plus de sept ans, je suis sur le circuit de la FIJ et je suis le seul canadien ayant la classification mondiale sur la liste de la FIJ ainsi qu’éligible pour les tournois Grand Prix,Grand Slam et Championnat du monde. J’ai arbitré plus de 60 tournois internationaux dont quatre Championnats du monde senior, deux Championnats du monde junior et un Championnat du monde par équipe. Pour être sélectionné, tu dois être actif pendant quatre ans, sélectionné pour au moins un Championnat du monde, mais préférablement deux ou plus et être sélectionné pour arbitrer les finales de façon régulière. J’ai arbitré les finales dans tous les tournois où j’ai été invité depuis deux ans. J’ai arbitré plus de tournois que tous les autres arbitres panaméricains dans les quatre dernières années.

Que doit-on faire pour être sélectionné comme arbitre en tant d’arbitre canadien / panaméricain ?

Être canadien n’a que peu avoir avec ma sélection pour les Jeux olympiques, aucun canadien n’avait été sélectionné depuis les Jeux olympiques de Sydney en 2000. Pour être sélectionné, il faut faire partie de la liste d’éligibilité de la PJC, être recommandé par la Commission d’arbitrage de la FIJ. Les appuis politiques de Judo Canada peuvent aider, mais sans le talent et l’expérience, impossible de percer. Tu es évalué à chaque tournoi et si ta côte n’est pas assez élevée, tu peux être éliminé de la course.

Est-ce que votre sélection a été difficile ? Il y avait-il une chaude lutte entre arbitres pour être sélectionné comme c’est le cas pour les athlètes ?

La lutte a été extrêmement difficile, j’aurais dû être sélectionné pour les Jeux olympiques de Beijing, mais ce n’est pas arrivé et j’ai dû tout remettre en question. Comme je suis un combattant, j’ai décidé de me battre encore plus fort et j’ai été appuyé par monsieur Vincent Grifo qui a toujours cru en moi. Aujourd’hui, j’ai encore de la difficulté à y croire. Je crois rêver tellement le chemin a été long, mais le soir de la cérémonie d’ouverture, quand je serai dans le stade à Londres, je vais me pincer et si je ne me réveille pas, je saurai que c’est pour vrai.

Pourquoi, il y a-t-il qu’un seul représentant canadien comme arbitre aux Jeux olympiques ?

Il n’y a pas de représentant canadien aux Jeux olympiques, il y a six arbitres panaméricains sélectionnés pour faire partie des 24 arbitres qui officieront aux Jeux olympiques de Londres et cette année, nous avons la chance d’avoir un canadien parmi ceux-ci et je suis honoré d’avoir été sélectionné.

Seriez-vous habillé de la tête aux pieds comme les athlètes pour représenter entre parenthèse le Canada ?

Je serai habillé comme tous les arbitres de tous les sports présents aux Jeux olympiques. Les officiels ne sont pas identifiés à leur pays, mais comme d’habitude, je serai un admirateur discret des succès de nos canadiens présents aux Jeux. Je connais bien les athlètes qui nous représentent aux Jeux olympiens et je leur souhaite sincèrement le meilleur des succès.

Il y a-t-il un message que vous aimeriez livrer aux jeunes arbitres en judo qui aspirent à arbitrer un jour aux Jeux olympiques ?

Arbitrer aux Jeux olympiques est un rêve et ça demande que tous les astres soient alignés en même temps. C’est possible, mais il faut être patient, j’ai commencé à arbitrer en 1973. Il y a beaucoup de sacrifices à faire, vacances, temps en famille, argent et beaucoup … beaucoup … beaucoup de temps. Cependant, la vraie motivation pour arbitrer devrait être l’amour du sport, avec le temps, l’ouverture aux conseils de vos confrères plus expérimentés et avec beaucoup de détermination et beaucoup de chance, vous franchirez une à une les étapes menant aux Jeux.

Lorsque vous regarderez les combats de judo aux Jeux olympiques, vous allez vous questionner sur plusieurs décisions rendues par les arbitres. Vous penserez qu’il y a eu des erreurs et que les punitions sont rares ou longues à être attribuées. Je dois vous dire qu’au niveau international, l’arbitrage est un peu différent, les règles sont les mêmes, mais leur application est un peu différente. Je connais tous les arbitres sélectionnés pour les Jeux olympiques et ils sont très bons.

Imaginer une minute toute la pression sur leurs épaules. Finalement, sachez que le judo sera un des rares sports dont la transmission sera faite en 3D … Wow !

 

Entrevue réalisée dans le cadre de l’Hajime

Laisser un commentaire