shopping-bag 0
Articles: 0
Sous-total: 0.00 $
Voir le panier Check-out

Single Blog Title

This is a single blog caption

Ana Laura Portuondo Isasi médaillé de bronze aux championnats du monde junior!

 

Montréal, 25 octobre 2014 – La Québécoise Ana Laura Portuondo-Isasi a accédé à la troisième marche du podium des moins de 78 kg, samedi, lors des Championnats du monde juniors de judo disputés à Miami, en Floride.

« Je suis vraiment contente! Cette médaille vient de faire ma journée et mon année au complet. Dans la catégorie junior, c’est mon plus beau et mon meilleur résultat jusqu’ici », a lancé l’athlète de 18 ans.

« L’année passée, j’avais fait les Championnats du monde cadets et juniors. Dans les deux catégories j’avais terminé cinquième, a rappelé Portuondo-Isasi. Je n’en voulais plus de cinquième place. Mon objectif était le podium et c’est ce que j’ai eu aujourd’hui. Je suis vraiment fière de ma performance. J’ai hâte de revoir mes entraîneurs au Québec et ma famille pour célébrer avec eux. »

La Québécoise, 19e au monde chez les juniors, a créé la surprise à son premier combat en défaisant l’Ukrainienne Anastasiya Turchyn, championne d’Europe et première mondiale de la catégorie. « Considérant son statut, je pense que ç’a été mon plus dur combat. Moi-même je suis impressionnée de la façon dont je l’ai battue », a confié Portuondo-Isasi, qui a d’abord inscrit waza-ari avant de marquer ippon sur une projection contre l’Ukrainienne.

À son deuxième affrontement, l’athlète de La Prairie s’est inclinée par ippon devant la onzième mondiale, l’Allemande Anna Maria Wagner. « Je suis un peu déçue d’avoir perdu ce combat. Ce n’était pas la première fois que je l’affrontais et elle m’avait déjà battue. Il reste donc des petites choses à corriger », a-t-elle indiqué.

Au repêchage, Portuondo-Isasi a signé une victoire par ippon face à la Néerlandaise Larissa Groenwold, septième au monde. En finale pour le bronze, la Québécoise avait rendez-vous avec la Hongroise Evelin Salanki, 16e au monde.

« J’étais vraiment stressée. Je savais que la moindre erreur pouvait me coûter la victoire et la médaille. J’étais extrêmement concentrée, mais aussi extrêmement nerveuse », a-t-elle précisé.

« J’essayais de bien me positionner et d’appliquer le mieux possible ce que j’avais travaillé avec mon entraîneur Jérémy Le Bris. J’ai marqué yuko et ensuite ippon par projection. Je considère que j’ai bien réussi à la dominer, tant au point de vue physique que tactique. »

La Tunisienne Sarra Mzougui a décroché le titre mondial chez les moins de 78 kg grâce à sa victoire en finale contre la Française Sama Hawa Camara. La Polonaise Beata Pacut a obtenu l’autre médaille de bronze.

Chez les plus de 100 kg, l’Ontarien Martin Rygielski, 54e au monde chez les juniors, a été évincé dès son premier combat. Il s’est incliné par ippon face au Géorgien Guga Kibordzalidze, 13e au monde de la catégorie. Kibordzalidze a poursuivi sa route jusqu’en finale, où il a été vaincu par le Mongol Duurenbayar Ulziibayar.

– 30 –

 

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

Laisser un commentaire