shopping-bag 0
Articles: 0
Sous-total: 0.00 $
Voir le panier Check-out

Single Blog Title

This is a single blog caption

Bilan historique pour l’équipe nationale

La formation canadienne peut dire mission accomplie, elle qui a connu les meilleurs Championnats du monde de son histoire aux dires du directeur général de Judo Canada, Nicolas Gill. « En 1981, nous avions gagné deux médailles de bronze. C’est seulement la deuxième fois que nos athlètes obtiennent deux médailles au cours des mêmes Championnats du monde. »

Christa Deguchi est devenue la première judoka canadienne à être couronnée championne du monde en mettant la main sur le titre des moins de 57 kg. Cette médaille d’or historique a été remportée dans son pays d’origine et face à la Japonaise Tsukada Yoshida, qu’elle connaît depuis bon nombre d’années. « Il y avait beaucoup d’appréhension pour ce qui est de Christa et elle a offert une solide performance. C’est une athlète exceptionnelle et les connaisseurs de judo, comme tous les partisans, ont du plaisir à la voir à l’œuvre », a confié Gill.

Antoine Valois-Fortier connaît quant à lui un excellent retour à la compétition et a démontré une fois de plus qu’il avait toujours sa place parmi l’élite mondiale. Il a gagné pas moins de six combats et a mis la main sur une médaille de bronze du côté des moins de 81 kg.

« C’est un beau cadeau pour lui. Ce n’est pas une surprise pour nous, mais peut-être que certains judokas étrangers l’avaient oublié et ont été surpris. Nous constatons qu’il ne sera pas à Tokyo pour faire de la figuration, ce sera pour aller chercher une deuxième médaille aux Jeux olympiques. »

Tout comme Shady El Nahas l’a fait vendredi, Constantin Gabun a démontré de belles choses à sa première présence aux mondiaux avec une neuvième place chez les moins de 73 kg. Il a été éliminé par le numéro un mondial, l’Azerbaïdjanais Rustam Orujob, dans un affrontement chaudement disputé.

« Notre groupe actuel est très fort et nous nous concentrons sur Tokyo, mais il faut continuer de développer des jeunes pour maintenir ce niveau-là et nous sommes dans la bonne direction. »

Shady El Nahas fait bonne figure à Tokyo

Montréal, 30 août 2019 – Le judoka Shady El Nahas a livré une belle performance à ses tout premiers Championnats du monde seniors vendredi, à Tokyo. Avec trois victoires en cinq combats, le Canadien s’est finalement classé septième dans la catégorie des moins de 100 kg.

Ce résultat est toutefois loin de satisfaire El Nahas, qui espérait pouvoir tout rafler au Japon. « J’ai eu deux combats en golden score (prolongation) et ça m’a fatigué un peu. Je suis déçu et je pensais pouvoir gagner le tournoi, même si ce sont mes premiers Championnats du monde », a-t-il confié.

Shady El Nahas a commencé sa journée en disposant du Néo-Zélandais Jason Koster. Il est ensuite ressorti gagnant d’une prolongation face à Khurramov Mukhammadkarim, de l’Ouzbékistan, puis a signé une troisième victoire contre l’Autrichien Aaron Fara, aussi en temps supplémentaire.

En finale du groupe D, le représentant du Canada s’est mesuré au Russe Niyaz Ilyasov, classé 23e au monde. C’est à ce moment qu’il a subi son premier revers de la journée. « J’étais fatigué, mais il était surtout beaucoup plus lourd que moi. Ç’a fait une grosse différence et je vais devoir travailler sur ma force au cours des prochains mois », a analysé le Montréalais d’adoption.

Une fois au repêchage, l’athlète de 21 ans s’est incliné contre le Japonais Aaron Wolf, ce qui l’a empêché de se battre pour une médaille et a mis fin à son parcours.

Shady El Nahas (-100 kg).
Photo: Di Feliciantonio Emanuele, IJF

Cette première sortie aux Championnats du monde lui a permis de prendre de l’expérience qui lui sera assurément bénéfique. « Je vais me souvenir de la douleur de la défaite, c’est sûr. J’ai aussi pu constater que c’est complètement différent d’un Grand Prix ou d’un Grand Chelem. C’est beaucoup plus compétitif », a souligné El Nahas.

La compétition à Tokyo a aussi servi de préparation en vue des Jeux olympiques de 2020, qui se dérouleront dans la même ville. « Les Jeux, c’est ce qui compte le plus, alors j’espère être prêt à ce moment-là. Ma performance d’aujourd’hui me motive à faire mieux en prévision des Jeux olympiques. »

Également en action chez les moins de 100 kg, Kyle Reyes a été stoppé au deuxième tour. Il a d’abord eu le dessus sur Dubreta Anto, du Monténégro, pour ensuite se faire éliminer par l’Irlandais Benjamin Fletcher, neuvième au classement mondial.

Source: Communiqué Sportcom rédigé pour Judo Canada